Auteur: Jos Verhulst.

L'idéal démocratique nous vient d'anciens idéaux philosophiques qui sont loin encore de faire l'unanimité. A sa base on trouve deux concepts : la libre expression et la souveraineté du peuple.

 

 Ceux qui s'opposent à la démocratie directe imaginent des citoyens incapables de participer au vote des lois. Il leur manquerait la formation, les capacités ou tout simplement le temps dont disposent les politiciens de métier. Confier les décisions aux politiciens serait la meilleure chose à faire.

Une réponse s'impose :

Les décisions politiques concernent essentiellement des choix dans le domaine de la morale, des valeurs humaines, et là les citoyens sont aussi compétents que les politiciens. Les citoyens ne sont pas censés connaître tous les détails techniques – experts et fonctionnaires spécialisés s'en occupent – mais ils peuvent savoir globalement de quoi il s'agit.